Odieuses vies seules & signes aimants

« Le cinéma était un lieu de trêve. C’était le seul endroit véritablement œcuménique, au sens le plus large possible, le seul territoire neutre, le seul espace où cohabitaient sans méfiance les martyrs du Quartier et ceux qui les martyrisaient, séparés par quelques rangées. »

in « La fin de Mame Baby », p. 49, roman de Gaël Octavia, collection Continents Noirs, Gallimard, 2017

Cet extrait est tiré d’un ouvrage littéraire qui ne parle pas de cinéma. Mais nous dirons que les thématiques de la recherche de l’autre (réel ou imaginaire) et/ou le(s) désir(s) de rencontre(s) parsèment ses paragraphes. Et en cela, par cet extrait, nous retrouvons la démarche qui sous-tend le parcours des soirées « Mounisinéma », depuis leur apparition en 2009.

La dernière en date prévue fin Août 2020 marque, pour l’association « Yé Clik » un tournant. C’est la première demande de soirée que nous avons, émanant d’un public non-spécialiste des arts-visuels, qui soit en passe de se produire, sur la base de la réputation de notre activité associative. Mais en même temps, elle est symbolique par ces temps marqués par une logique qui nous accable de plus en plus : celle d’un « chacun-pour-soi » général consommé. Aujourd’hui donc, ce sont les raisons de santé qui fournissent le principal moyen de persuasion contre les réunions de tout type. En effet, la soirée a été reportée à une date ultérieure, en raison des observations dont le public dispose concernant l’évolution de la pandémie. Le doute prégnant dans lequel nous sommes encastrés nous pousse à nous résigner à cette prise de décision de l’organisation demandeuse que nous comprenons.

Dans l’ambiance anxiogène générale à souhait que nous subissons, en Guadeloupe notamment (virus par-ci, terrorisme policier par-là, mouvements sociaux personnalisés à gogo…), les peurs qui surgissent de nos doutes nous affligent et finissent par nous figer.

Et pourtant, très justement, les projections audiovisuelles en public itinérantes et hors des lieux dédiés portent en elles le germe de ce fameux « vivre ensemble » que beaucoup revendiquent. Et c’est parce que nous sommes convaincus de cette nécessité publique que nous continuerons à œuvrer à permettre que se rencontrent vraiment des gens de milieux différents, avec des créations graphiques et audiovisuelles de notre temps comme une mare étang abreuvoir de nos devenirs entremêlés.

QUOI ……. POURQUOI ……. COMMENT

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s